Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En avril 2009 La grande Halle de la Villette a invité Accordphilo à présenter un café philo dans le cadre de l'exposition Kréyol Factory.
Raphaël Prudencio présenta et anima ce café dont voici enfin l'enregistrement. 

Les identités créole par Raphaël Prudencio. 

Le syncrétisme spirituel créole
 
«Ainsi naître aux Antilles, ce n’est pas naître sans identité et sans dieu. Ce serait plutôt naître avec une surabondance d’identités et de magico-religieux. »
                        Simone Henry-Valmor
Le peuple créole est à juste titre réputé pour son engouement et son ouverture spirituels. C’est un peuple issu d’un brassage ethnique et culturel d’une richesse exceptionnelle ce qui a favorisé l’incroyable syncrétisme spirituel d’aujourd’hui. Peuplées originairement d’Amérindiens très pacifiques, les îles des Caraïbes sont devenues une plaque tournante de l’odieux trafic d’esclaves tout au long du 18 ème siècle. Malgré les affres de l’histoire, il y a eu un étonnant métissage entre les peuples amérindiens, africains et européens…Ce sont les spiritualités de 4 continents qui sont venus converger dans les îles Caraïbes et particulièrement dans les Antilles françaises. Le peuple créole a conservé des aspects du chamanisme des indiens caraïbes en y intégrant les spiritualités africaines apportées par les esclaves et le christianisme imposé par les maîtres européens. Cependant, il y a un quatrième élément asiatique moins connu par le grand public, à savoir l’hindouisme. La religion hindoue a été importée dans les Caraïbes par des ouvriers indiens qui sont massivement venus dans les colonies au 19 ème siècle. Ce succès étonnant rencontré par l’hindouisme auprès du peuple créole peut certainement s’expliquer par un facteur psychologique. En effet, l’hindouisme est la seule religion véritablement « exotique » pour les créoles et de ce fait la seule qui ait pour eux le goût libérateur de l’inconnu. Le syncrétisme spirituel créole est vécu d’autant plus harmonieusement que les différentes spiritualités cohabitent intelligemment. Les îles caraïbes sont un exemple remarquable de tolérance religieuse dans un monde menacé par le spectre des fanatismes. Là-bas on peut très bien être catholique pour la messe du dimanche et vaudou pour la cérémonie de la nuit. Le peuple créole n’a jamais renié ses racines africaines avec les religions traditionnelles de l’Afrique occidentale comme le Vaudou, le Condamblé ou le Macumba. Il s’agit de religions très élaborées qui ne peuvent être réduites à un pur et simple animisme. N’oublions pas de mentionner la religion rasta popularisée en Jamaïque par Bob Marley qui constitue une synthèse assez « allumée » entre le culte de la marijuana et la loi mosaïque, le pape du reggae revendiquant son appartenance au lignage de la reine de Saba !   On se contentera ici d’une brève présentation du culte Vaudou.
Le Vaudou Le vaudou est une très ancienne religion africaine originaire du peuple Yoruba au royaume du Dahomey qui correspond à peu près au Bénin et au Togo actuel. Il s’agit d’une forme de monothéisme bien plus ancienne que le Judaïsme. En effet, le Vaudou, un mot qui signifie Dieu, pose clairement l’existence d’un Dieu unique bienveillant, Mawu,  qui délègue de nombreux pouvoirs à des Divinités subalternes.  C’est une religion qui repose surtout sur les alliances rituelles et magique entre les humains et les dieux, ces derniers se montrant favorables ou non selon le degré d’amour que l’homme leur témoigne. Trop souvent on ne retient du Vaudou que sa forme dégénérée et populaire du tjenbwa  qui privilégie les rituels de magie noire. Parmi toutes ces pratiques de sorcellerie, c’est celle du mauvais œil transmis à travers les fameuses poupées percées d’aiguilles pour nuire à notre ennemi qui est la plus connue.  Le cinéma américain a d’ailleurs beaucoup entretenue l’idée négative du vaudou à travers des films comme Freddy, Angel Heart, James Bond, vivre et laisser mourir ou La porte des secrets.  Mais ce qui a le plus contribué à discréditer la religion Vaudou, c’est incontestablement la légende des zombis à Haïti. Aujourd’hui il semble clair que cette histoire de zombis a été une gigantesque manipulation politique du dictateur Duval qui a régné à travers la terreur surnaturelle entretenue par ses sinistres tontons macoutes…Aujourd’hui le culte Vaudou est en voie de réhabilitation et devient un moyen de revendication identitaire créole de plus en plus important !     
JL Berlet
(café philo du 16 mai 2009 à la Villette)

 
Tag(s) : #exposition

Partager cet article

Repost 0