Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 Première expérience

Cruchi-fiction

Association Vacuum

Un moment cruchial

Mettre en forme le vide ou peut-être le mettre en pot ? C’est à partir de cette idée du creux que le collectif Vacuum a bâti sa création, Cruchi-fiction. Anciens étudiants en philo, Charlotte Hébert et Laurent Prost ont vu dans le motif de la cruche – non sans référence à Heidegger – une des façons d’incarner cette idée du vide : « Présence visuelle du creux [...], la cruche est une caisse de résonance dans laquelle les bruits du monde et nos propres mots trouvent leur écho ». 

 

 


Féminin, masculin. La norme est-elle par nature oppressive ? En quoi l’imagination est-elle différente du rêve ? Le jugement critique est-il une base de réflexion ? La rationalité est-elle nihiliste ? Vivons-nous sous le règne de la double pensée ? En référence à l’école de Pythagore, les nombres nous parlent-ils ? Qu’est-ce qui nous pousse à choisir entre ce qui nous paraît « bien » et ce qui nous paraît « mal » ? Peut-on maîtriser le temps ? Le dilettantisme. La réalité. La chance. Peut-on avoir raison de mentir ? « Mouvement ». La culture est-elle subversive ? Le Surhomme peut-il encore advenir ? L’impossible universel. Foi et existence chez Kierkegaard. Philosophie et spiritualité. Le monde et ses mystères. Temps de crise, crise de temps… L’indignation serait-elle le prolongement naturel de l’égoïsme ? Trop d’homme ! La pensée est-elle un pansement ? La joie et la paix quelle valeur peut-on donner à la liberté ? Pour vivre a-t-on besoin d’ennemi ? Les sens du mot ; l’essence du mot. La beauté est-elle utile ? Le courage d’être libre. S’émerveiller ou comprendre. La place de l’ego dans la société. Le bonheur… une mauvaise mémoire. La profondeur devient le seul but de celui qui creuse… Dieu et raison. Les mots des cafés philo. Prédicat sorite. Se sentir aimé est ce qui nous justifie d’exister… Quel enjeu pour ma parole ? La nature ou la Grâce. Doit-on se fier à son désir ? L’enfance. Rien de nouveau sous le soleil. 

Interrogations, affirmations, proverbes, simples mots, un point commun point de départ d’une recherche philosophique. Un sujet de réflexion, quelques grands thèmes ce dégagent : l’homme, le savoir, la nature, dieu, le temps, valeurs morales.

La philosophie ? Le mot inquiète ou rassure. Cela ressemble bien à une science, encore qu’au sens large, mais qui s’occupe de… ? Il s’agirait de quelque chose comme une assistance intellectuelle, une obstétrique de l’esprit.

Un scrupule vient, il faut dépayser. A-t-on besoin d’un thème, d’un sujet pour ébaucher une réflexion philosophique, pour penser ? Partons d’un objet, d’un simple objet, d’un objet qui devient un objet de pensée. 

Un objet comme expérience de penser.  

Tag(s) : #accordphilo

Partager cet article

Repost 0